TeamCity 2019.2 est maintenant disponible avec de nouvelles règles de nettoyage des builds, des modèles de lancement EC2, un DSL pour les chaînes de build et bien plus encore

Publié le par Delphine Massenhove

TeamCity 2019.2 vous propose de nouveaux moyens pour gérer le nettoyage de vos builds et suivre les performances de votre serveur. Il prend en charge les modèles de lancement EC2 et propose une nouvelle syntaxe DSL pour définir les chaînes de build. Il fournit en outre un moyen simple d’exécuter des builds personnels avec des correctifs Git et apporte de nombreuses améliorations à l’interface utilisateur expérimentale.

blog_teamcity-2019.2

Nouvelles règles de nettoyage

TeamCity 2019.2 apporte de nouveaux moyens de contrôle sur les artefacts et les données historiques créés par vos builds. Le remaniement du moteur de nettoyage vous permet de configurer différentes stratégies de nettoyage avec un large choix de filtres. Vous pouvez par exemple choisir de conserver tous les builds de certaines branches ou celles qui comportent des tags spécifiques.

Ces nouvelles règles de nettoyage seront particulièrement utiles pour les entreprises qui ont de nombreux projets et pour les équipes qui utilisent des branches de fonctionnalités au cours du développement.

blog_clean-up@2x

Vue globale de votre intégration continue

Nous savons qu’il est important pour les utilisateurs de disposer d’outils qui permettent de contrôler le comportement et les performances des systèmes cruciaux pour leur activité. Avec la version 2019.2, TeamCity expose ses mesures au moyen d’un terminal HTTP, ce qui permet de les collecter avec Prometheus pour les visualiser dans son interface web ou dans un tableau de bord Grafana.

Ces mesures comprennent les informations de performance du serveur, ainsi que divers détails sur les agents, les projets et les configurations de build.

metrics@2x

L’évolutivité passe au niveau supérieur

Pour beaucoup de grands groupes, une CI haute performance est essentielle pour leurs workflows. TeamCity fait un pas de plus vers une configuration à plusieurs nœuds. Il vous permet d’ajouter des builds à la file d’attente, de gérer les problèmes de builds et les investigations et d’effectuer d’autres actions de niveau utilisateur – sur un serveur secondaire.

Plus de moyens d’être productifs avec l’interface utilisateur expérimentale

Les développeurs ouvrent souvent TeamCity plusieurs fois par jour et nous souhaitons qu’ils puissent y trouver rapidement ce qu’ils cherchent, quelles que soient la taille et la complexité de leurs projets. Comme prévu dans la feuille de route de l’interface utilisateur de TeamCity, nous proposons une nouvelle page de build qui permet de naviguer simplement dans l’historique des builds, d’examiner les problèmes et de détecter des erreurs de configuration ou des goulots d’étranglement dans vos chaînes de builds.

Découvrez l’interface utilisateur expérimentale, dont nous sommes particulièrement fiers.

build-page@2x

Modèles de lancement EC2. Des builds à des niveaux élevés

Nous voulons que TeamCity dispose de tout ce que vous pouvez rechercher dans un workflow moderne. La version 2019.2 ajoute la prise en charge des modèles de lancement EC2 et permet d’exécuter des agents de build cloud en utilisant les paramètres de lancement de votre compte AWS. Grâce aux modèles de lancement, la mise à jour et l’installation de nouveaux logiciels sur les agents de build devient simple et direct. Vous n’avez plus besoin d’opérer le moindre changement dans la configuration de votre projet TeamCity.

ec2-launch-templates@2x

Boostez votre DSL

Des chaînes de builds faciles à construire

Adieu les clics, bonjour les scripts. Le DSL de Kotlin propose désormais une syntaxe simple et très directe pour définir les chaînes de build. Configurez des builds parallèles et séquentiels, ainsi que des conditions d’échec et des dépendances, et stockez l’ensemble sous forme de code.

De nombreux paramètres. Un seul modèle.

Nous avons nettement simplifié la configuration de projet. À compter de la version 2019.2, vos configurations de DSL Kotlin peuvent inclure des paramètres personnalisés; que vous pouvez définir lors de l’importation du projet dans l’interface utilisateur.

Exécutez davantage. Attendez moins. Commencez des builds à l’aide de correctifs Git.

Testez rapidement vos modifications : créez un correctif Git, mettez-le en ligne sur TeamCity puis exécutez un build personnel, sans avoir à créer de branche ni de commit.

create-patch@2x

Pour consulter la liste complète des évolutions de la version 2019.2, consultez la documentation de TeamCity.

Télécharger TeamCity 2019.2

Consultez les notes de mise à jour avant d’installer la nouvelle version et n’hésitez pas à signaler tout problème dans notre outil de suivi ou à poser des questions dans le forum.

Auteur de l’article original en anglais : Alexander Rassokhin