Ce qui vous attend avec WebStorm cette année : notre feuille de route pour la version 2020.1

Nous n’avons pas chômé à la fin de l’année dernière : nous avons publié la troisième mise à jour majeure de WebStorm en 2019; puis le premier correctif de bugs; et finalisé la feuille de route pour la version 2020.1.

Voici ce que vous prévoyons pour la prochaine version, qui sera publiée début avril 2020. Tout d’abord, nous allons continuer à optimiser les performances afin d’alléger WebStorm. Deuxièmement, nous allons ajouter de nouvelles fonctionnalités et améliorer la prise en charge des frameworks et des outils les plus utilisés comme Prettier; pour vous aider à travailler plus efficacement avec eux. Examinons de plus près nos prochaines priorités.

Alléger WebStorm

Jusqu’à ce que nous publions la v2019.3, les utilisateurs de WebStorm rencontraient souvent un problème de lenteur au démarrage. En 2019, nous avons introduit un certain nombre de modifications architecturales qui ont considérablement réduit le temps de démarrage. Nous allons continuer à optimiser cet aspect de l’EDI.

Par ailleurs, nous prévoyons de commencer à travailler sur la réduction des perturbations causées par l’indexation pour vous permettre d’effectuer plus d’actions pendant que l’indexation est en cours.

Nous souhaitons également faciliter le processus d’installation et de mise à jour de plugins afin que vous puissiez les gérer sans avoir à redémarrer l’EDI. Dans WebStorm 2019.3, celq focntionne déjà pour la plupart des plugins de thèmes et de configurations clavier. Dans le prochain cycle de développement, nous chercherons à étendre cette prise en charge à d’autres types de plugins.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les améliorations de performances prévues, vous pouvez consulter l’article de blog sur la feuille de route de la plateforme IntelliJ. Tout ce qui est décrit dans cet article s’applique également à WebStorm.

Vous aider à tirer le meilleur parti des technologies prises en charge

Nous souhaitons que WebStorm facilite encore le travail avec les technologies qu’il prend en charge. Nous avons commencé à expérimenter cela avec la saisie automatique de code optimisée par le machine learning pour JavaScript et TypeScript. WebStorm pourra ainsi fournir des suggestions de saisie automatique plus précises et vous permettre d’écrire du code de qualité plus rapidement . Nous communiquerons sur nos avancées dans ce domaine sur le blog.

WebStorm 2020.1 prendra également en charge plusieurs nouvelles fonctionnalités JavaScript et TypeScript et proposera une meilleure prise en charge des frameworks. Pour les frameworks, nous prévoyons aussi des évolutions pour que WebStorm comprenne mieux les projets en utilisant des bibliothèques comme React Redux et Vuex. De plus, nous améliorerons la documentation rapide pour les composants Angular et React, tout comme nous l’avons fait pour Vue.js dans WebStorm 2019.3.

Nous prévoyons également de rationaliser le processus de travail avec Prettier et ESLint en ajoutant des options pour les exécuter lors de l’enregistrement et pour définir Prettier comme formateur de code par défaut. Comme ils font partie intégrante des workflows quotidiens de nombreux développeurs, ces outils sont devenus de facto une norme pour le style de code JavaScript. C’est pourquoi nous voulons nous assurer que vous pouvez travailler avec eux de la manière la plus harmonieuse possible – sans avoir fournir d’effort supplémentaire pour définir Prettier comme formateur par défaut via un watcher de fichiers ou installer des plugins tiers, comme c’est le cas actuellement.

Enfin, nous avons planifié quelques activités de nettoyage pour le prochain cycle de développement. En particulier, nous allons passer en revue les inspections JavaScript existantes afin de réduire le nombre d’avertissements non pertinents que vous recevez parfois de WebStorm. De plus, nous allons rendre obsolète la prise en charge de certaines technologies et outils rarement utilisés, tels que Compass, les anciennes versions de JavaScript et l’interface utilisateur pour l’installation des packages npm dans Preferences/Settings | Languages and Frameworks | Node.js and npm, JSCS, Bower. Ces technologies seront toujours prises en charge : elles ne seront plus directement accessibles mais resteront disponibles via plugins.

Vous connaissez maintenant l’essentiel. Bien sûr, notre feuille de route peut être sujette à modification, mais l’orientation générale restera la même. La prochaine étape sera le début prochain du Programme d’accès anticipé pour la version 2020.1 !

L’Équipe WebStorm

About Delphine Massenhove

Marketing Manager France
This entry was posted in News and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.